Fast, easy and free

Create your website now

I create my website

voie verte de la ligne Caen Flers 3

La vallée de la Mort..

Article int√©ressant de 2012  " Crie du monde ouvrier qui rappelle la triste situation "

Le 30 juin 2013 fermait l'usine Honewell, ex usine Valéo, elle employait encore 323 personnes.....

Mon épouse native de la région, a vu mourir de gens de sa famille, ses voisins, ses amis. Nous avons à l'époque dénoncé cette horreur et il a fallu bien des années pour qu'enfin, cette maladie terrible soit reconnue comme étant la conséquence du travail de l'amiante, que l'on commence à dépolluer la région dont la rivière le Noireau, et que l'on mette enfin d'autres procédés et matériaux pour fabriquer ces plaquettes. Les cimetières de la région déjà pleins des morts de la guerre, se sont à nouveau remplis de ces "amiantés" qui n'ont été ni reconnus comme malades du travail ni aidés d'aucune sorte.

Or, malgré ces victimes et la région polluée à mort, les actionnaires de cette société viennent de décider de se délocaliser dans un pays d'Europe Centrale, parce que là bas les salaires sont de seulement 160 euros et que peut-être ils pourrons utiliser à nouveau l'amiante tueuse.

Donc apr√®s les ouvriers, l'actionnaire va maintenant faire mourir √† nouveau la r√©gion, car 300 emplois vont dispara√ģtre
Nous nous adressons donc aux clients de cette usine : : Renault, et PSA ; allez vous vous associer √† ce crime o√Ļ imposer √† votre sous traitant de rester en Normandie, car vous avez quand m√™me vendu pendant des ann√©es ces produits qui tuaient.

Seulement Condé sur Noireau, n'est qu'un simple aperçu de ce qui se passe en France,. Nous visons dans un monde inhumain, celui des 'actionnaires, qui avec leur mondialisme, et leur concurrence à tout va, ne se préoccupent jamais plus du devenir de l'homme, ni de celui des nations. Alors, qu'ils crèvent de leur fric, comme ils ont laissé mourir leurs propres employés: par étouffement, long et pénible.

Y en a marre de ce mondialisme tueur et de cette Europe qui censée nous protéger de tout, a tout arasé, détruit, emmené ailleurs, nos usines, nos technologies, notre savoir faire, nos espoirs. Avec leur mondialisme, leur Europe, ils nous ont tout pris. Comme nous ne pouvons plus rien vendre, ni fabriquer, nous sommes endettés, en déficit perpétuel, les Français sont abandonnés et la France a été trahie.

Charbon, minerai, tout est parti, agriculture, industrie, services, tout s'en va . Allons nous continuer longtemps à accepter de nos dirigeants, ce que nos parents n'ont pas accepté de l'occupant il y a 70 ans, c'est à dire que tout parte ailleurs et de nous laisser dominer?

La Halte de Caligny

La petite halte de Caligny est restée dans son jus, elle a été rachetée par Peter, un Anglais, adhérent de l'association Acf, passionné de longue date....

Quand le train remontait la vallée du Noireau

La bataille de Berjou

La petite gare de Berjou dans cette vallée si tranquille a connu un moment les combats de 1944.

Si la ligne Caen-Flers est restée quelques temps la dernière voie ferrée encore utilisable de la région à l'issu des premières heures du débarquement, elle fut rapidement bombardée, et ses ponts et viaducs abimés.

Le viaduc des Bordeaux fut particulièrement touché.

Un petit mus√©e sur la guerre vient d'ouvrir √† Berjou, ne manquez pas de vous y rendre lors de votre passage dans la vall√©e du Noireau  

http://musee-berjou.fr

Berjou...correspondance pour Falaise

3 ans apr√®s le dernier train de marchandises, √† droite la voie vers l'ancienne ligne de Falaise qui servait d'embranchement particulier pour l'usine du Rocray qui recevait des trains de chargement d'amiante...√† gauche la ligne vers Caen

La gare fantome

A la même époque....l'état de la gare de Condé sur Noireau.

Depuis l'ensemble des voies de manŇďuvres et des voies de croisement ont √©t√© d√©mont√©es.

La grande halle √† marchandise a √©t√© vendu pour sa charpente.

En gare, en mars 1983, plusieurs wagons de l'√©quipement et un train de contr√īle de la voie y stationn√®rent ainsi qu'un train d'engrais, apportant une impression d'une importante activit√©.

La gare ne connu jamais plus une telle situation, le trafic restreint  apportant parfois un √† trois wagons sur les voies d'√©vitements...

Dans les derniers temps, il n'était pas rare de voir un locotracteur tractant un wagon dont il était déchargé seulement deux à trois colis, ne justifiant plus le trajet.

Le service de wagons citerne GPL devenant la principale activit√© restante, la gare devait fermer quelque mois apr√®s l'arr√™t de ce dernier service.

Les ventes de tickets voyageurs et la gestion des petits colis Sernam furent transf√©r√©s dans un magasin en centre ville puis d√©finitivement supprim√©s, les usagers √©tant pri√©s d'aller √† Flers ou Caen...

Le x3907

L'autorail Picasso x3907, engin historique de la ligne Caen-Flers fut le dernier Picasso à circuler en suisse normande en 1993.

Apr√®s avoir √©tait gar√© sur la voie en gare de Feuguerolles, il fut pr√©t√© √† l'association g√©rant le chemin de fer touristique des Loges √† Etretat en Seine Maritime.

Pour des raisons que je ne m'explique pas, il n'a pas été sauvegardé par cette association.

Il stationna de 1995 √† 2014 sur une voie de garage aux loges.

N'ayant reçu aucun entretien, devenu par le vendalisme et le temps une épave, il a été détruit en janvier 2014.

On peut se demander pourquoi se transfère qui a couté de l'argent pour un tel résultat ?

A l'avant du train apparaissait encore en 2013, "Merci à ceux qui nous aident", traces des derniers jours du train touristique Caen-Clécy.