Fast, easy and free

Create your website now

I create my website

voie verte de la ligne Caen Flers 3

Quand l'Acf sort ses trains.....

L'association depuis quelques ann√©es fait circuler parfois un train sur la ligne pour l'entretien de la voie, le d√©placement d'un wagon postal pour la section v√©lorail de Maizet et pour quelques animations consacr√©es √† la randonn√©e et aux sports en suisse normande.

Un train de transfert de wagons postaux eut lieu de Cerisy Belle Etoile à Pont Erambourg le 26 mai 2001.

L'association organise aussi quelques trains par autorail dont un d√©placement sur Caligny le 8 janvier 2011, √† cette occasion la petite gare revivait un court instant ses heures de gloire, Peter, propri√©taire depuis 2001 ayant sauvegard√© la salle d'attente et son guichet pour le plus grand plaisir d'un instant si particulier de voyage dans le temps.....  autre train, autres dates de trains sp√©ciaux, ceux de 2009, les 4 avril et le 29 septembre ....

C'est ainsi que 29 septembre 2009, un train sp√©cial assur√© par le X 4691 et sa remorque XR 8688 entre Pont Erambourg et Cl√©cy fut organis√©, mais r√©serv√© √† quelques adh√©rents....

 Pour adh√©rer rendez vous sur le site: http://www.rails-suissenormande.fr

Depuis 1993 .....

Patrimoine de la r√©gion Basse Normandie, l'histoire de cette ligne est sans √©quivoque li√©e √† la vie ouvri√®re des nombreuses industries dont les fermetures successives ont conduit √† la d√©sertification de la r√©gion et √† la fin du trafic marchandises.

Par son trajet pittoresque rappelant par certains c√īt√©s la Suisse, elle ne peut laisser indiff√©rente.

Parcouru par les autorails de type Picasso dans ses derni√®res ann√©es d'exploitations, le dernier autorail √† utiliser la ligne le 5 juiilet 1993, le X 3907 n'est plus, ferraill√© en janvier 2014, l'association qui en avait la charge en haute normandie entre Les Loges et Etretat n'ayant pas pris soin de cet autorail qui lui avait √©t√© confi√©.

La RGP2  X 2719 dite la jument verte, second autorail de la derni√®re exploitation touristique de la ligne de l'ancienne association dissolue √©tait gar√© dans un hangar fret dans un triste √©tat √† Gray en Haute Saone en 2013 .

Autorail deux éléments dont la remorque est la XR 7708, de nombreux pièces avaient

été prélevées et son état relevé de dégradations importantes.

 

 

 

 

 

 En 1993, une nouvelle association, l'Acf partant sur une base solide, ayant pour ambition de d√©velopper un v√©lorail organise des manifestations pour faire connaitre son projet et pr√©sente un prototype de v√©lorail √† bras venant de Pologne. 

L'Acf crée son premier vélorail sur le tronçon Pont Erambourg-Tunnel des Gouttes le 1er aout 1999.

Le 12 décembre 2006, le conseil régional prend la décision de sauvegarder la ligne.

Face √† son succ√®s, l'Acf ouvre un second site le 1er juillet 2007 au Val de Maizet pour un parcours jusqu'√† la Halte de Grimbosq avec une vision de plus grand trajet jusqu'√† Thury Harcourt.

En 2010, le comité de l'étude consacrée à l'aménagement de la ligne Caen-Flers acte une expérimentation par train touristique sur la section Berjou-Cerisy Belle Etoile.

Le 22 juin 2013, inauguration de l'extension du vélorail du Val de maizet à Mutrécy.

Les tests pour la mise en place du train touristique pr√©vus pour 2011 puis 2013 n'ont pour le moment pas abouti.

La voie pourtant est en parfaite √©tat sur cette section de ligne, celle ci ayant re√ßu les traverses b√©ton/fer √©quip√©es de rails pour trains lourds ne pose aucun probl√®me pour recevoir un autorail.

L'autorail X 4691 et sa remorque XR 8688 arrivant de Lyon Vaise attend depuis 2009 sa date de mise en service sur la ligne.....pour 2015,

nous devrions entendre √† nouveau siffler le train de la Suisse Normande !

La micheline

Le X 4691 a √©t√© retir√© de la circulation SNCF en d√©cembre 2008 et radi√© le 19 janvier 2009

Transféré de Lyon Vaize pour Pont Erambourg en mars 2009, d'une longueur de 44 m, il se compose de deux éléments indissociables.

La partie motrice est dotée d'un moteur de 425cv diesel.

La capacité du train est de 125 places.

Micheline de nos petites lignes de nos campagnes des ann√©es 70/80, elle aurait du certainement circuler sur la ligne Caen-Flers si celle ci n'avait pas ferm√© au service voyageurs en mai 1970.

Les 20 ans de l'Acf

En 2013, l'association Acf fêtait ses 20 ans.

2O ans qui ont fait parler de la ligne Caen-Flers, par les nombreuses animations, mais aussi par les vélorails de Pont Erambourg et de Mutrécy (Maizet).

20 ans d'histoires, qui aboutissent à la création d'une voie verte entre Caen et Clécy qui longe la voie ferrée, et au succès des vélorails en attendant le train touristique.....

L'enfant de la voie ferrée

"L'enfant de la voie ferrée, le dernier article au fond de la boite à chaussures...dont je vous ai parlé".

Il est 13h51 en gare de Cond√© sur Noireau, pour la post√©rit√©, au plus t√īt pour un au revoir le dernier convoi d√©marre lentement pour Caen.

Sur le bord du quai, un petit gar√ßon admire ce train qui sera bient√īt celui d'un autre temps.

Au bord de la voie, le chef de gare est lui aussi très attentif à ce départ.

Demain tout aura changé, la ligne ne sera plus celle qui connu le glorieux trafic marchandises qui apportait jusqu'à une douzaine de trains par jour.

Dans les yeux du petit enfant devenu adulte depuis bien longtemps, le dernier train n'est plus qu'un vague souvenir de son enfance.

Enfant de la voie, il aimait entendre les trains passer.

Les senteurs du fer et l'ambiance du milieu cheminot, il ne les a jamais retrouvé.

Le chemin de fer a bien changé depuis les années 70 et la fin du réseau secondaire français.

De retour au pays, longeant la voie √† l'abandon, c'est un homme qui imagine sur le quai de la gare les fant√īmes de son enfance.

La nostalgie d'une France tranquille et prospère des trente glorieuses lui siffle aux oreilles l'envie d'un retour improbable.

Et pourtant qu'il serait bon de revoir un court instant, ce monde qui lui semble si différent de celui dans lequel le pays s'est engagé.

Que sont devenus ces gens qu'il a connu, sont ils tous morts, allez savoir....certes l'évolution des choses est ainsi.

L'√©tat des b√Ętiments, des usines devenues pour nombre des ruines industrielles, inspirent les visages de la population locale et puis tous ces immeubles √† louer ou √† vendre en disent long sur la situation de sa petite ville.

Reprenant sa route pour ne jamais revenir, un cours frisson l'envahit puis une envie de révolte l'accompagne, qu'est devenue cette France qu'il aimait.

C'est lors d'un voyage que j'ai rencontré cet homme qui comme moi avait connu la ligne.

Le hasard est souvent troublant, d'autant que je n'aurai jamais pensé discuter avec un enfant de la voie ferrée à l'autre bout du monde.

De retour en France, nous nous sommes perdus de vue, la vie rattrapant souvent le temps des souvenirs....

J'ai gardé précieusement une photo d'un train de minerai en gare de Condé sur Noireau qu'il m'avait donné, mémoire intemporelle d'une vie.

Au dos de la photo il est inscrit : " Claude S..., enfant de la voie"

Condé sur Noireau, le pays de l'industrie

Cond√© sur Noireau connu un fort d√©veloppement de son tissu industriel.A son apog√©e, elle poss√©dait pas loin de 7000 emplois ouvriers. L'effondrement de l'industrie textile du coton, le ch√īmage qui va toucher les ouvriers mais aussi ceux du b√Ętiment quand la reconstruction d'apr√®s guerre s'ach√®ve en 1963, seront effac√©s pour les Cond√©ens qui trouv√®rent de nouvelles usines utilisant l'amiante. Aujourd'hui retour en arri√®re, le ch√īmage revient, et l'amiante laisse de grandes souffrances pour ceux qui ont √©t√© touch√© dans leur famille par la maladie. Quand √† la grande usine Honeywell (ex Ferodo puis Val√©o) appartenant √† une entreprise Am√©ricaine, fabricant des plaquettes de frein qui √©tait auparavant √† base d'amiante, elle est partie en Roumanie, dans une autre Europe....

laissant une grosse verrue dans la zone industrielle sur un terrain de 8,5 hectares.Depuis des mois un permis de démolition est affiché sur la grille de l'entreprise. La démolition débutera en 2015 prévoyant un désamiantage des structures, le démontage des infrastructures mais aussi la dépollution des sols. Le terrain appartient toujours à Honeywell, aucun projet pour le moment n'est prévu.

Aujourd'hui il reste quelques industries, la société Filix Latex 120 salariés

                                                          l'imprimerie Corlet 320 salari√©s

                                                          Masoneilan 350 salari√©s

                                                          MGI Goutier 210 salari√©s

                                                          Tonnelier 170 salari√©s

                                                          Trelleborg 110 salari√©s

Proche de 1400 salariés dans le domaine industriel, en rajoutant les petites entreprises Lharmattan, Anquetil, Liste Rouge, Garcia et le laboratoire Cotral, Condé sur Noireau reste une petite ville au lourd passé industriel.

Pour autant le taux de population √Ęg√©e ne masque pas la baisse du nombre d'habitants qui ne cesse depuis quelques ann√©es face √† la baisse importante de l'emploi dans la r√©gion, cons√©quence des fermetures industrielles.